Défiscalisation Immobilière : les différentes lois en France

Établi par l'État, le principe de «récompenser» les personnes qui investissent dans l'immobilier par le biais de réductions d'impôts n'est pas nouveau. Conformément à leurs intérêts (conservation du patrimoine historique, facilitation de l'accès au logement ...), l'Etat a établi, en fonction des changements de ministres et de gouvernements, plusieurs lois d'exonération fiscale en défiscalisation immobilière . Le premier d'entre eux a plus d'un siècle et est toujours pertinent aujourd'hui! Chronologie des lois d'exonération fiscale pour vous aider à trouver votre chemin.

Loi Nue Propriété

La propriété nue, qui résulte du démembrement de la pleine propriété, est introduite dans le Code civil depuis 1804. Il s'agit plus d'une disposition fiscale, d'un règlement, qui divise le droit de disposer de la propriété (nu). propriété) sur le droit de profiter de la propriété (usufruit).

Loi Monuments historiques

La loi sur les monuments historiques est établie. L'État accorde des avantages fiscaux aux investisseurs qui se lancent dans la restauration de bâtiments classés.

Loi LMNP et LMP

Les statuts LMNP et LMP (Loueur Meublé Non Professionnel et Professionnel) sont établis par l'Etat, qui choisit donc d'alléger les taxes perçues lors de la location de biens meublés.

Loi Malraux

Suivant le même objectif que la Loi des Monuments Historiques, la loi de Malraux permet de déduire de sa facture fiscale le coût des travaux de restauration, dans le cas de l'achat d'une propriété historique.

Loi Déficit foncier

Le déficit de terrain qui représente la différence négative entre le revenu et les dépenses déductibles fiscalement d'un investissement immobilier est introduit par la loi Balladur.

Loi Périssol

La loi de Périssol a été introduite en 1996 et est restée en vigueur jusqu'en 1999, date à laquelle elle a été remplacée par la loi de Besson. Loi sur l'investissement locatif, la loi consistait en une déduction fiscale, correspondant à une partie du prix d'achat de la propriété.

Loi Besson

La loi de Besson dans le nouveau entre en vigueur et est restée valable jusqu'en 2003.

Loi Demessine

La loi Demessine est introduite pour promouvoir la construction de structures dédiées au tourisme dans les zones rurales non attractives.
defiscalisation immobiliere

Loi Besson

L'ancienne loi d'exonération fiscale de Besson est introduite dans les anciens bâtiments.

Loi Girardin

La loi Girardin est un dispositif exonéré d'impôt spécifiquement dédié à l'investissement locatif à l'étranger.

Loi Borloo

La loi de Borloo sur le premier a été établie en 2006 et permet, par le biais d'un mécanisme fiscal, d'amortir 65% de la valeur d'une propriété en 15 ans. La nouvelle loi Borloo a également été introduite en 2006.

Loi de Robien

La loi de Robien réorientée a été introduite en 2006 et appliquée jusqu'en 2010.

Loi Censi-Bouvard

L'amendement Censi-Bouvard est présenté, qui offre des avantages fiscaux lors de l'investissement dans une résidence de service.

Loi Scellier

La loi sur l'investissement locatif de Scellier permet aux investisseurs de bénéficier d'une réduction d'impôt allant jusqu'à 25%. Le régime a été appliqué aux investissements réalisés entre 2009 et 2012.

Loi Duflot

Avant la loi Pinel, la loi Duflot, qui opérait selon le principe de l'investissement locatif, était légèrement moins flexible et moins avantageuse pour les investisseurs que la loi Pinel. Par exemple, la période minimale d'engagement de bail a été fixée à 9 ans au lieu de 6 ans pour la loi Pinel.

Loi Pinel

La loi Pinel permet une réduction d'impôt allant jusqu'à 21%, remplace la loi Duflot et est même plus intéressante que la loi précédente. Il reste valable jusqu'à la fin de 2017.

Loi Loi Cosse

La loi Cosse est la dernière loi d'exonération fiscale. Grâce à cette loi, promue par Emmanuelle Cosse, les propriétaires qui louent leurs propriétés à un loyer intéressant pour les locataires à faible revenu peuvent demander jusqu'à 85% de leurs revenus locatifs.